L’adhésion au club coûte 25€ pour une année civile.

Vigilance Assurance personnelle :

Attention, si vous souhaitez adhérer à AKR et kiter sans vous licencier auprès de la FFVL, vérifiez bien que vous avez un contrat d’assurance personnel qui vous couvre en Responsabilité Civile (RC) pour la pratique du kitesurf.
Il se peut que votre assurance vous couvre en RC pour la pratique du kite, mais dans la majorité des cas ce n’est pas inclus ! 

Portez attention aux petites lignes que l’on peut trouver dans les conditions générales des contrats d’assurance :
« Nous ne garantissons pas les dommages résultant :
– de l’utilisation de tout appareil de navigation aérienne ; (*)
– de toute activité physique ou sportive que vous pratiquez en tant que membre d’un club ou groupement sportif ;
– de l’organisation ou de la participation à toutes épreuves, courses ou compétitions sportives. »

Pour naviguer en toute tranquillité, faites-vous transmettre un certificat écrit de votre assurance mentionnant explicitement votre couverture pour la pratique du kitesurf.  Soyez vigilant !

Procédure Adhésion AKR  via “HelloAsso” :

Saisissez le nombre d’adhésions que vous désirez prendre.
Vous pouvez également faire un don à Attitude Kite Réunion en bénéficiant d’une réduction fiscale.
(détails en bas de page)
À défaut, cochez “Pas de don” !
Enfin, cliquez sur “Étape suivante” et remplissez les items proposés.

Note  : le site “Hello Asso” propose une participation (non obligatoire) de l’ordre de 10% de votre paiement en fin de formulaire.

Note  : Le don à AKR ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

  • Particulier : vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
  • Organisme/entreprise : l’ensemble des versements à AKR permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, plafonnée à 10 000 € ou 5‰ (5 pour mille) du chiffre d’affaire hors taxes de l’entreprise. En cas de dépassement de plafond, l’excédent est reportable sur les 5 exercices suivants.